dimanche 15 janvier 2017

Au pays des soviets!


C'est à l'antenne de l'émission Samedi et rien d'autres qu'on m'a invité pour discuter de la colorisation de l'album "Tintin au pays des soviets" avec Philippe Goddin et Joël Le Bigot.  La toute première aventure de Tintin qui prend une cure de jeunesse selon certains pendant que d'autres crient au scandale.  Moi, je suis perplexe.  Pourquoi sortir cette aventure sans préface (il y en a une dans la version de luxe)?  Pourquoi a-t-on choisi de ne pas mettre en contexte cette œuvre qui est, aux dires de tous, un laboratoire, un péché de jeunesse où l'auteur fera toutes les maladresses qu'il corrigera dans les albums subséquents pour accoucher du Tintin qu'on connait?  Pas de mise en contexte historique, ni artistique dans l'œuvre d'Hergé, ni même un mot sur les choix qui ont été faits quant à la couleur, si bien que cet album, pour un jeune de 15 ans qui n'a lu que des mangas, est tout bonnement la première aventure de Tintin qu'il s'empressera de lire... en premier alors qu'il s'agit du livre que l'on devrait lire à la toute fin, après avoir bien digéré toute la collection.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire